Mes romans, Un peu de moi

La musique et mon écriture…

Salut!

En partageant l’autre jour, sur mon compte auteur Facebook, une musique qui me faisait penser à l’un de mes romans, je me suis dit que ce serait sympa de faire un article ici qui détaillerait plus tout ça.
La musique m’est absolument essentielle quand j’écris.
Pour plusieurs raisons:

  • D’abord, elle me coupe du monde, me met dans une bulle.
    C’est essentiel quand les enfants sont à la maison ou que mon mari regarde la télé ou joue de la guitare juste à côté de moi.
  • Ensuite, très souvent, elle m’inspire. Ce peut être une parole, quelques notes qui s’enchaînent… un morceau entier.
  • Elle est aussi libératrice, elle fait sauter les digues de mes émotions pour que je les couche sur le papier.
  • Et enfin, moins souvent mais quand même, elle me sauve. Parce que l’inspiration n’est pas toujours là, parce que ce que je prévois d’écrire est trop dur pour moi, parce que je ne suis pas dans le bon état d’esprit ou parce que les bons mots (ceux qui me conviennent) ne viennent pas comme je le voudrais.

Certaines sont associées à ces différents moments.
L’histoire de « La fille qui danse » est partie d’une chanson et de quelques-unes de ces paroles. Je voyais mon héroïne évoluer. Une fille rousse, tatouée qui dansait et dansait encore.
C’était celle-ci.
Mon européenne Saez

La fin d’un morceau d’Anathema qu’une de mes copines m’a fait connaître a permis de débloquer un de mes chapitres. Les idées étaient là mais ne sortaient pas. Elles étaient bloquées et se sont déroulées au son du morceau et de ses paroles.
Anyone anywhere Anathema

Certaines sont représentatives de mes personnages.
Elles leur colle à la peau. Pour moi, elles les définissent. Sur certaines d’entre elles, j’ai vu mes personnages évoluer.
Il y a Matth qui marche dans les rues de Hong Kong sur Amen Omen de Ben Harper. Tout dans ce morceau me fait penser à lui, à sa solitude. Le piano, la guitare, les paroles.
Amen Omen Ben Harper

Il y a Lucie qui pleure sur The Sound of Silence. Cette chanson, c’est Open Minded. C’est leur histoire. Il en existe des tonnes de version, je vous mets ici les deux que je préfère (en dehors de l’originale…).
The sound of silence Nouela
The sound of silence Passenger 

J’imagine tout à fait Matth la jouer comme Passenger.
Il y en a d’autres pour eux, si jamais vous voulez les connaître, n’hésitez pas à me le dire! Ou alors mieux, dites-moi si vous voulez un article avec!

Il y a Joran qui pleure sa femme Abby sur Gravity chantée par Coldplay.
La vidéo (magnifique au passage je trouve) lui/leur correspond totalement.
Gravity Coldplay

Il y a en tellement d’autres que je saurais pas comment toutes les citer. Mais punaise, j’en ai réécouté certaines et j’écoute vraiment de la musique déprimée ou déprimante… Au choix.

Allez, je vous laisse!
A bientôt pour un autre article, j’ai réussi à finir un bouquin, youhou!
Bises
Lisa

Mes lectures, Service Presse

AliN tous différents

Bonjour à tous !

Me voilà aujourd’hui avec mon avis sur AliN tous différents de Axelle Colau.

Il y a quelques temps, j’ai postulé à la demande de recherche de partenaires de Rise éditions et je suis absolument ravie d’avoir été choisie.
Je remercie tout d’abord énormément Rise éditions de m’avoir permis de le lire en service presse d’autant plus qu’il me tentait beaucoup.

J’en adore d’ailleurs la couverture.

Quatrième de couverture

Le collège, c’est l’enfer. Surtout depuis que Guillaume et sa bande m’ont pris pour cible. Moqueries, coups bas, brimades, ils s’acharnent sur moi et je subis, paralysé par la peur. Lili, ma meilleure amie, est également devenue leur souffre-douleur. Guillaume nous a éloignés l’un de l’autre et je n’arrive plus à atteindre celle que j’aime… Sauf lorsque je prends mon violon et qu’elle chante. Alors, je me sens pousser des ailes. Ces ailes que la réalité nous coupe, dès que nous mettons un pied au collège. Comment nous envoler à nouveau et retrouver notre liberté ?

Mon avis

Le thème abordé dans le roman est grave. Le harcèlement scolaire a été minimisé pendant tant d’années que je trouve vraiment bien qu’on en parle enfin. Que ce soit dans les écoles, dans la littérature, dans des films…
Malheureusement, il continue.
Malheureusement, il y a encore des enfants ou des ados comme Guillaume et des victimes comme Adrien et Lili.
L’auteure a vraiment bien retranscrit les émotions de chacun des personnages. J’ai beaucoup aimé avoir chacun des points de vue. Que ce soit celui des victimes mais aussi celui du harceleur.
On entrevoit la vie de Guillaume et ce mal-être qui l’anime, même si attention, je ne cautionnerai jamais ses actions et n’excuserai ses actes.
On ressent la peur de Lili et Adrien, cette descente aux enfers. L’envie de ne rien dire aux adultes par honte. Par peur des représailles. C’est vraiment fort.
C’est si bien retranscrit… Tellement que j’ai souvent eu les larmes aux yeux. C’est synonyme de pari réussi pour moi.
Et puis, il y a la musique. Cette musique qui lie Lili et Adrien. Leur parenthèse de bonheur loin du collège. Et c’est beau.
C’est beau parce qu’ils sont vrais et pas parfaits. Parce que les morceaux sont bien choisis. Ils m’ont parlé. Mes repères musicaux ont été comblés. Les Corrs que je n’avais pas écouté depuis une éternité. Metallica et Nothing Else Matters, cette chanson que j’aime par dessus tout et qui est chargée de sens pour moi (si vous passez par là, les copines, vous serez obligées d’acquiescer). REM et Everybody Hurts, dont les paroles collent si bien avec les sentiments que l’on ressent à la lecture du livre.
Mention spéciale au QR code qui nous renvoie vers la playlist qui accompagne le roman!

Rien ne nous est épargné. Tout n’est pas beau et rose. Mais c’est ça, la vie.
Et franchement, j’ai adoré. Vraiment adoré.

Citations

« Tu ne le sais sûrement pas, mais ta musique me sauve chaque jour. Les notes que tu égrènes le soir m’aident et adoucissent mon cœur. »
« Sa voix soutenait ma musique et nous créions un monde où nous étions en phase. »
« La musique parlait pour nous là où les mots ne suffisaient plus. »
« Le corps était une façade. Et moi, j’aimais tout d’elle. Dedans et dehors. Nous sommes tous différents. Pourquoi vouloir se conformer à un idéal inatteignable? »
« La sonorité parfois rauque de sa voix embellissait les arpèges langoureux de mon instrument. »
« Cet instant était parfait. Précieux et unique. »

A très bientôt!
Lisa

 

Mes lectures

Restart with song

Salut!

J’ai lu Restart with song de Elle Séveno.
J’ai découvert l’écriture de Elle sur la plateforme Fyctia avec son récit Make me bad. J’avais beaucoup apprécié son roman et avais été ravie qu’elle gagne le concours.
Une fois le concours terminé, je l’avais ensuite suivie sur Wattpad. C’est là que j’ai lu une première fois Restart with song. C’est là-bas que je suis tombée sous le charme de Léo. Mais comme il n’y avait pas la fin, je me devais de la lire.
C’est chose faite.

restart-with-song-1002393-264-432

Quatrième de couverture

Après des mois passés au bout du monde pour oublier son désespoir, Camille revient en France. Malgré son retour, elle continue sa fuite en avant à coup de sensations fortes et de sauts dans l’inconnu. En passant un casting pour intégrer le célèbre groupe des Nameless Options, la jeune femme ne se doute pas qu’elle risque de faire voler en éclats le fragile équilibre qu’elle tente de conserver. Léo, le ténébreux guitariste du groupe n’aura en effet de cesse de la pousser dans ses retranchements. Mais Camille est-elle prête à faire face à ses démons et à oublier le passé?

Mon avis

Nous suivons sous la plume fluide de Elle, Camille, une jeune femme partie aux Etats-Unis pour tenter d’oublier son passé.
Elle fuit, incapable de faire face à sa nouvelle réalité, sans donner la moindre nouvelle à ses proches en dehors de sa meilleure amie, Margaux. Mais un soir, alors qu’elle se fait agresser en sortant de son travail, elle réalise qu’elle ne peut pas continuer comme ça. Que quelqu’un l’attend quelque part et qu’elle doit rentrer chez elle.
Mais une fois de retour, elle n’ose pas affronter sa famille.
Grâce à Margaux, elle participe à une audition pour devenir choriste dans un célèbre groupe de rock.
C’est là que tout bascule…
Elle rencontre Léo et les membres du groupe, elle est choisie parmi des centaines de filles et vient habiter avec eux.
Tout pourrait être parfait. Une vie rêvée.
Sauf que ce n’est pas le cas. Léo, le guitariste, lui en fait voir de toutes les couleurs. Au contraire des autres membres du groupe, Léo est horripilant.
Il râle tout le temps, ne parle pas, se renferme très souvent sur lui-même.
Et même avec sa tartine de défauts, on ne peut s’empêcher de l’aimer. Je l’avais déjà adoré sur Wattpad, ça n’a pas changé ici.
IL traîne un lourd passé, Camille aussi… Quoi de mieux pour essayer de guérir? Mais le veulent-ils?
Elle arrive très bien à nous faire ressentir la tension entre eux, leurs doutes, leurs espoirs, leurs forces et leurs faiblesses.
J’ai aussi aimé les membres du groupe, Margaux et compagnie et leurs histoires à chacun. Surtout Gaspard et Paul. S’il n’y avait pas Léo, ça serait mes chouchous.
J’ai aimé les voir évoluer et vivre ensemble. Parce qu’ils sont tous bien travaillés et bien maîtrisés.
Bon, après, il faut savoir que je ne suis pas fan de New Romance et pourtant, sous la plume de Elle, ça passe toujours. D’autant plus qu’il n’y a pas non plus pléthore de sexe…
Si je devais avoir un petit bémol, je dirais que j’aurais voulu en savoir plus sur Lucie à la fin… Mais ça ne tient peut-être qu’à moi…

Elle, encore merci pour ta dédicace. Merci pour cette belle histoire. Il va vraiment falloir que je me remette à te lire sur Wattpad.

Bises!
Lisa

Mes lectures

Maybe Someday

Bonjour à tous,

J’ai lu Maybe Someday de Colleen Hoover.
Je vais encore vous parler d’une rencontre du Web. Celle-là n’est encore que virtuelle mais un jour, nous arriverons à enfin nous voir…
Mon anniversaire était la semaine dernière et qu’elle n’a pas été ma surprise en découvrant un colis pour moi dans ma boîte aux lettres de la part de ma copine F.
Il faut savoir que nous discutons lecture très souvent. Et depuis longtemps maintenant, F. me tannait avec ce livre. Elle me répétait qu’elle pensait que ça me plairait mais je ne sautais pas le pas.
Pourquoi ? La raison principale est que ma première expérience avec Colleen Hoover n’a pas été extraordinaire. J’ai lu Hopeless et Losing Hope. Ces deux livres m’ont fait passé un bon moment mais sans plus. Je ne comprenais pas tout l’engouement autour de l’auteure du coup.
Me voilà donc avec Maybe Someday entre les mains…

maybe someday

Quatrième de couverture

Sydney, 22 ans, a tout pour elle: le mec parfait, Hunter, un bel avenir et un superbe appartement en colocation avec sa meilleure amie. Jusqu’au jour où elle apprend que ces deux êtres qui lui sont si chers lui cachent un secret impardonnable.
Sydney décide alors de tout plaquer. Elle se rapproche de plus en plus de Ridge, son mystérieux voisin musicien. Comment rester insensible aux magnifiques mélodies qu’il lui joue à la guitare?
Et si le cœur de Ridge est pris depuis bien longtemps, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse lui aussi vers Sydney.
Sauront-ils guérir de leurs blessures et écouter leur cœur?

Mon avis

J’ai adoré.
J’ai aimé Sydney. Sa gentillesse, sa droiture.
J’ai aimé les personnages plus secondaires, Warren et Maggie.
Et j’ai adoré Ridge.
Bon, OK, j’ai un faible pour les musiciens. Un gros faible. Si en plus, ils jouent de la guitare et écrivent des chansons, ils ont des chances de trouver encore plus grâce à mes yeux. Mais Ridge quoi…
Cet homme de principe, gentil, talentueux. Et dont je ne révélerai pas le secret parce que ça a tout changé pour moi et qu’il faut le découvrir par soi-même, je pense. Cet aspect-là donne du relief à l’histoire, d’autant plus que je l’ai trouvé très bien traité. Sans le prendre en pitié et sans en rajouter des tonnes.
Le fait qu’on puisse écouter les chansons écrites pour le livre est vraiment sympa aussi. Je ne les ai pas toutes aimées mais l’idée est très très bonne.
Pour en avoir écrit pour mon roman, personnellement, je sais que j’aimerais voir mes paroles mises en musique et l’avoir fait est un vrai bon point.

J’aurais quand même deux critiques.
La première est que la traduction aurait pu être meilleure. Il y a, à mon sens, beaucoup de répétitions et quelques tournures maladroites.
La deuxième est que Maggie et son histoire et acceptation ont été traité un peu trop rapidement à mon goût.
Ceci ne m’a empêché d’aimer cette histoire.
Et j’ai maintenant un avis moins tranché sur l’auteure.

Bises
Lisa