Mes lectures, netgalley, Service Presse

Mission Séduction

Bonjour à tous !

J’ai lu grâce à Net Galley et aux éditions Hachette, Mission Séduction de Laurène Reussard. Je les remercie de m’avoir permis de lire ce roman.

Quatrième de couverture

Romeo, 20 ans, est agent en séduction. Principe : aider de jeunes filles en souffrance à retrouver goût au bonheur. Armes : son sourire, sa répartie et son expertise en matière de relations. Règles : personne ne doit souffrir, personne ne doit tomber amoureux. Taux de réussite : 100%.
Sa nouvelle mission représente un défi de taille car Héloïse est une lycéenne rebelle, sarcastique et hautaine. Depuis quelques mois, elle ne laisse personne l’approcher, pas même ses amis. Romeo a beau lui sortir le grand jeu, chacune de ses tentatives pour percer ses défenses se solde par un échec. Mais Romeo n’a pas dit son dernier mot ! Quelque chose chez cette fille aux smokey eyes l’intrigue : et si plutôt qu’une blessure, son attitude masquait de grandes forces ? Qui de l’agent séducteur ou de la cible séduite mène véritablement la danse ?

Mon avis

Bon, je vous le dis tout net, c’est une déception.
Pourquoi ? Parce que je n’ai absolument pas été touchée par les personnages et que j’ai trouvé la fin beaucoup trop énorme et pas crédible du tout.
J’ai même vraiment eu du mal au début à me mettre dans l’histoire.
Mais voyons d’abord les points positifs :
– Le sujet principal du livre est bien abordé et bien traité. Il est important de parler le plus possible de tout ça parce que de nombreux enfants/adolescents en sont victimes.
– Les différents problèmes qui peuvent arriver aux ados sont aussi abordés : la recherche de la sexualité, les jugements, l’apparence, les amitiés qui se font et se défont. Tout ça était sympa.
– L’histoire de notre héros, Roméo, m’a bien plu. C’était crédible et plus touchant que le reste. C’est d’ailleurs la seule chose qui m’ait touchée.
– Le caractère d’Héloïse est assez sympa et bien travaillé.

Au tour des points négatifs… :
– Nos héros jouent au chat et à la souris dans tout le bouquin et j’ai trouvé ça puéril au bout d’un moment.
– L’écriture est fluide mais je n’ai malheureusement ressenti aucune émotion à travers les mots de l’auteure.
– Mais rien ne peut égaler la fin (pas l’épilogue qui lui était plutôt sympa) mais la fin. C’est beaucoup trop gros pour être crédible et j’ai trouvé que ça ne servait à rien et n’apportaient rien à l’histoire. OK, il y a des jeunes (et pas que des jeunes) dérangés mais là, c’était trop pour moi.

Bref, il y a de bonnes choses dans ce roman, je pense que certains peuvent vraiment l’apprécier mais ça n’a malheureusement pas été mon cas.

A bientôt pour une autre chronique.
Bises.
Lisa